• Decrease
  • Increase
  • Show Icons

 

autocollant-burstner.jpg

En 1999, près de 100 emplois avaient été supprimés à Wissembourg, en raison de la baisse de la demande sur le marché de la caravane. Quatorze ans plus tard, le secteur ne va pas mieux, loin s’en faut et Bürstner annonce un projet de réorganisation de son activité industrielle en Europe, afin de sauvegarder sa compétitivité et de faire face à la baisse de la demande des véhicules de loisirs sur ce continent. Bürstner souhaite pérenniser son activité en rationalisant son organisation industrielle et devrait, dans ce contexte, supprimer 208 emplois à Wissembourg et assurer dans le même temps le maintien sur place de 176 emplois.

Le projet consisterait à centraliser l’assemblage des véhicules de loisirs sur un seul site du groupe, situé à Kehl, en Allemagne, pour adapter les capacités de production au volume du marché, tout en maintenant à Wissembourg, l’activité historique de fabrication d’éléments d’assemblage et d’équipements de véhicules de loisirs. Ce site deviendrait alors, selon les dires des responsables de la marque liée au groupe Hymer, un pôle d’excellence de fabrication d’éléments d’assemblage et d’équipements de véhicules et permettrait le maintien d’emplois sur le site français.

C’est dans ce contexte tendu, notamment auprès la fermeture du site Hymer de Cernay, en 2010, que près d’un millier de personnes ont manifesté le 30 novembre dernier dans les rues de la ville.

Précédent
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK